buy medicine online {-} buy cialis soft tabs
Pro Silva à FOREXPO

Pro Silva à FOREXPO

Un oubli (18 septembre 2012) :

Pardon !

J’avais complètement oublié de dire un mot de notre aventure à FOREXPO.

Voici d’abord quelques photos du stand et de notre équipe.

 

Ont participé à l’organisation du stand, ainsi qu’à sa tenue, à son montage et à son démontage :

Mireille LAFFORT, Sven AUGIER, Éric CASTEX, Loïc BRODUT, Gilles TIERLE, Franck DEYRES, Philippe MORA, Hervé DUBOIS, et votre serviteur.

Merci à tous !

Les Gaulois dans Rome (petit compte-rendu de notre folle équipée). 

Sur l’ensemble de notre opération-commando, je suis très satisfait, et je crois que tous les Gaulois le sont aussi. Un mot sur cette équipe : parfaite ! Neuf personnes aimables, dévouées, et bien coordonnées, qu’on peut remercier très sincèrement. Très bonne entente entre nous. Le stand était sympa, très attrayant, et il a bien marché. Nous avions du monde en continu, sauf quelques pauses de temps en temps, alors que les autres stands ne se remplissaient qu’à l’heure de l’apéritif ! À l’heure de l’apéritif, notre stand continuait d’être accueillant grâce à plusieurs potions magiques bien fraîches (dont un graves rosé produit en bio par des cousins de Didier Müller, le Bichon-Cassignols).
  
On a fait quelques ventes de documentation et de livres, de nouvelles adhésions, et récupéré un bon nombre d’adresses (pas autant qu’on aurait pu le souhaiter, car les Gaulois souffrent d’une certaine timidité sur le plan commercial, et manquent de l’agressivité chronique qui fait le succès des vrais marchands). Certains contacts ont cependant été extrêmement riches, notamment avec divers organismes, divers sylviculteurs, et avec toute une flopée de personnes intéressées. Extrapolant à partir du nombre de gens avec qui j’ai été moi-même en contact pendant ces trois jours, on peut supposer que ce sont autour de 500 personnes qui se sont arrêtées au stand. Autant de petites graines prêtes à germer dans l’esprit des forestiers…

Une observation marrante : en passant dans l’allée, les légionnaires Romains, les tribuns, et les centurions tournaient la tête vers notre stand avec intérêt (et beaucoup d’entre-eux s’arrêtaient même un moment pour discuter avec nous), alors que leurs généraux et leurs officiers, eux, tournaient tous la tête systématiquement à l’opposé pour regarder de l’autre côté (notamment Yznogourg et le Grand Patagourou pris, grâce au petit bout de notre lorgnette magique, en flagrant-délit de « coup du mépris ») ! C’était très rigolo, vous avez loupé quelque chose… mais ces Romains nous ont quand même beaucoup déçus. En réalité, ce n’était pas du tout les glorieux combattants qu’on imagine. Ils étaient au contraire pleutres et couards. Nous exigeons des troupes fraîches !

Notre conférence s’est bien déroulée. Sven Augier (notre conférencier au pied-levé) a très bien brossé la situation. Un des participants m’a dit qu’il l’avait trouvé extrêmement clair et qu’il était très satisfait. Malheureusement, nous n’avions la salle disponible que pour une petite heure. Les Romains n’y avaient missionné qu’un ridicule bataillon réduit à deux personna grata : le grand Jidécrusus, général-en-chef, accompagné d’Incognitus, son fidèle lieutenant. Tous deux sont en poste chez CAFSA S.A.. À notre conférence, aucun Romain issu des camps retranchés du Syndicat, ni du C.R.P.F., ni de Santa Murfit, ni de Mal-Gachecogne, ni des E.T.F., ni d’aucune des autres garnisons pourtant toutes très proches… On a réussi à remplir une bonne partie de la salle, bien que les gens ne soient arrivés que tardivement à cause du mauvais horaire qui nous avait été attribué : 14 heures, pile à la fin du déjeuner. Beaucoup de participants à la conférence ont probablement été obligés d’engloutir le fromage au lance-pierre et de s’ébouillanter avec le café !

Les deux émissaires du camp CAFSA S.A. auraient pu représenter une menace réelle. La présence de Jidécrusus et de son lieutenant m’a d’abord parue inquiétante, car c’est bien la première fois qu’un général-en-chef pointe le nez chez nous, allant même jusqu’à faire mine de nous écouter, presque comme si on existait vraiment ! J’étais persuadé qu’il avait en tête de nous bombarder de questions tordues, de tirs de catapulte et de boules puantes maléfiques. En fait, au lieu de s’acharner à nous mitrailler de son joystick, il n’a pas moufté. Obélix en fut tout dépité. Jidécrusus est sorti plusieurs fois de la salle, téléphone à l’oreille et tronche en biais et puis, à la dernière fois, il n’a pas reparu. Son lieutenant roupillait discrètement au premier rang mais enfin bon, monter au front juste pour roupiller, c’est pas du jeu ! Au moment de conclure la conférence, ils ont fait dire par Mellitus, leur légionnaire chargé d’espionner Pro Silva, qu’on nous laisserait volontiers le droit de vivre à condition qu’on reste en marge des puissances établies et qu’on ne vienne pas leur casser la boîte à pépettes (ce qui, dans leur langue châtiée, se dit : « il y a diverses sylvicultures possibles, il suffit de nous accorder »).

-

-

-

-

-

Pour vous rendre à FOREXPO :

-

-

-

Dernières nouvelles (16 mai) :

C’est bientôt !

 On se met en ordre, on se compte, on organise les gardes, on affûte les épées, on ajuste les casques,

on révise la recette de la potion magique, on décore le village, on se frise les moustaches…

-
Pro Silva se prépare pour FOREXPO.

Rendez-vous au petit village gaulois, vous savez, le stand où on parlera de forêt.

Même les Romains sont invités.
 

 

Retenez les mercredi 6, jeudi 7, et vendredi 8 juin.
 
Passez nous voir au stand A31 et, surtout,
ne loupez pas le débat qui aura lieu
à 14 heures le jeudi 7 dans la salle de conférence.

Ce sera l’occasion d’adhérer à Pro Silva (à partir de 15 €), d’acheter notre D.V.D. (les courts métrages en mémoire de Didier Müller), de participer à un jeu (à gagner : une visite forestière très spéciale), de piocher de la documentation, de consulter des spécialistes, d’acquérir des références techniques et économiques, de faire le point sur le bois-énergie, de découvrir comment faire des pins de 60 ans en 45 ans seulement, de comprendre comment récolter l’équivalent d’une coupe rase mais en gardant vos arbres sur pied, comment augmenter la rentabilité de votre forêt, comment travailler moins pour gagner plus

Bienvenue à tous !

 

-

-

 

-

Annonce du 10 décembre 2011 :

Pro Silva aura son stand à FOREXPO !

-

FOREXPO, c’est le grand salon européen de la forêt, et ça a lieu tous les 4 ans en Aquitaine.

-

La prochaine édition se tiendra à Mimizan en juin 2012.

-

Il y aura des démonstrations d’abatteuses aux têtes énormes en plein travail, de porteurs avec plein de roues partout, de broyeurs de souches, de débroussailleurs multi-tonnes, de déchiqueteurs, de triturateurs, de tracteurs avec des biceps plein les bras, et de plein d’autres grosses machines pétaradantes et infernales…

Promis : ce sera un carnage de taille ultra-mondiale…

mais…

-

… mais face aux monstres,

à côté du vacarme,

en marge du cataclysme,

planant au-dessus des orgies de gazole :

notre petit tout petit petit stand,

le stand de Pro Silva.

-

Venez.

Pour nous trouver, demandez le petit village gaulois.

On vous offrira une gouttiche de potion magique.

Ce sera rustique, mais très chic, et puis nous, au moins,

on parlera de forêt !

-

-

-

Une réponse à to “Pro Silva à FOREXPO”

  • Quelques messages :

    « oooooh ! Bravo !!!
    bon courage aussi…. je ne sais pas encore si je pourrai venir… mais je note ça !
    »
    E.F.

    « bien reçu. Bravo. »
    B.T.

    « Bravo !!!!
    as-tu pensé à ta protection ? ;-)
    à bientôt
    »
    B.T.

    « félicitation !
    bonne fin de semaine.
    »
    G.B.

    « Bonsoir Jacques,
    Walouuuuu! C’est incroyable comme nouvelle! C’est vraiment génial. je note la date dans mon agenda.
    A très bientôt et bonnes fêtes de fin d’années.
    C.B.
    »

Laisser un commentaire