g100135

9 août 2015

Hostens aussi fronce les sourcils :

g100603

Merci Hostens !

13 juin 2015

Il y a aussi des communes qui froncent les sourcils.

C’est le cas de Saint-Jean-d’Illac.

g100135

4 juin 2015

Excellente surprise hier à la lecture,

dans Lou Sabitout,

de l’article suivant :

Dépôts sauvages d'ordures - Avertissement dans Lou Sabitout

Merci à celui

qui l’a fait paraître !

13 avril 2015

Nouvelle attaque de vandales.

C’est à Hostens, à portée de remorque de trois lotissements.

Merci aux salopards qui font ça !

g100085

g100088

g100082

g100084

g100086

g100087

Courrier adressé à M. le Maire d’Hostens :

« Monsieur le Maire d’Hostens,

 Je vous informe que, une fois de plus, des déchets sauvages ont été déversés en forêt sur ma propriété, aux Parcs de la Lande (au bord du chemin, sur la parcelle A1336). Cette fois-ci, il s’agit de plaques de polystyrène expansé, d’emballages de colle à carrelage, et de gravats divers. 

Je vous avais déjà alerté une première fois, le premier février dernier, au sujet de déchets végétaux déposés non loin de ce même endroit, sans réponse à ce jour. Je vous renouvelle donc les trois interrogations que j’avais formulées alors :

  • quelle réaction préconise la municipalité d’Hostens pour faire évacuer ces déchets ?
  • serait-il possible qu’un entrefilet soit publié à ce sujet dans le bulletin municipal et sur le site de la commune (rappelant peut-être que les déchets doivent être amenés à la déchetterie,… que la forêt n’est pas un dépotoir,… qu’il y a des risques de pollution, de dégradation, d’écrasement des semis naturels, de propagation d’espèces invasives,… que les propriétaires privés n’ont pas à subir ça,… que c’est interdit, etc.) ?
  • je crois savoir que certaines communes (Biganos, Mios…) ont pris des mesures spécifiques (enlèvement par les employés communaux, enquête, signalement éventuel à la gendarmerie…). Est-ce qu’Hostens compte engager de telles mesures ?

Les simples particuliers sont totalement démunis face à cette forme de vandalisme, et ce n’est pas à eux de financer l’enlèvement des déchets ni la remise en état des lieux. En outre, la forêt est un milieu particulièrement exposé et vulnérable. Par exemple, vous savez aussi bien que moi que la fréquentation démultiplie les risques d’incendie de forêt. J’estime que les pouvoirs publics ne jouent pas leur rôle s’ils ne prennent pas en mains au moins une partie du problème, ne serait-ce que par un tout petit peu d’information et de mise en garde des administrés. C’est le minimum qu’on peut attendre d’une municipalité, d’autant plus que d’importants moyens sont désormais consacrés à la communication : bulletin communal, bulletin de la Communauté de communes, bulletin départemental, bulletin du Parc Naturel, site sur Internet, et bien d’autres encore (presse régionale par exemple). Ce n’est donc qu’une question de volonté.

Le dépôt sauvage de déchets est un phénomène inquiétant qui se répand dans toutes les forêts se trouvant à portée de remorque, phénomène que la plupart des élus refusent de regarder en face et d’affronter. C’est exaspérant et dangereux.

Je vous remercie d’avance pour les réponses que vous apporterez à mes réclamations. »

Laisser un commentaire