Vente de chêne en Moselle - Vignette

24 février 2018

Autre vente.
Du chêne ce coup-ci.

Vente de chêne en Moselle - Vignette

12 janvier 2018

Qu’est-ce qui pourrait inciter les forestiers
à produire des arbres de haute qualité ?
En voici peut-être une bonne raison :

(article paru dans Forêt-Mail n° 145 de janvier-février 2018)

Les résineux de haute qualité mis à l’honneur lors de ventes en Forêt Noire [1713]

En Allemagne, une vente de bois de prestige rassemble chaque année quelques grumes de très haute qualité. La vente se fait sur parc et servait cette année de vitrine à environ 600 m³, soit moins d’un millième du volume résineux vendu dans la région. 

Les grumes d’épicéa, de douglas, de mélèze ou de sapin sont rigoureusement sélectionnées. Elles doivent être exemptes de nœuds, ne doivent pas comporter de bois de tension, de poches de résine et, si possible, avoir des cernes fins et réguliers. 

En moyenne, toutes essences confondues, les grumes ont été vendues à un prix de 320 €/m³. Le record étant attribué à un épicéa vendu plus de 3 500 €, soit 1 150 €/m³ ! La pièce mesurait un peu plus de 9 m de long pour une circonférence d’un peu plus de 200 cm au milieu. Cette grume a d’ailleurs failli ne pas être présentée car elle comportait une légère fibre torse, faisant hésiter les forestiers à débourser les 15 €/m³ pour la transporter jusqu’à la place de dépôt. 

Les douglas se sont vendus en moyenne 750 € la grume, soit 235 €/m³. Les épicéas ont trouvé acquéreur pour 830 € par grume en moyenne (425 €/m³). Les sapins ont été vendus en moyenne à 270 €/m³ et enfin, les mélèzes sont partis pour 265 €/m³. 

Communication ONF Alsace, 11/12/17.

c307284

Laisser un commentaire