15 septembre 2010

Scrogneugneu, y’en a marre de votre fumeux bois-énergie !

C’est que du bidon, du pipeau, c’est pour les pigeons, vous allez plumer les forestiers avec ces cochonneries !
Un récent exposé présenté par Philippe LETURCQ lors d’une réunion en Savoie nous l’a clairement démontré.
Philippe LETURCQ est un ancien chercheur du C.N.R.S. et ancien Professeur des Universités.

Le fumeux bois-énergie - s100576 - Vignette

 

Y’en a marre de nous faire couillonner par les groupes industriels, par les financiers apatrides, par les technocrates sans foi, par les politiques sans loi, par les décideurs cupides, par les conseilleurs jean-foutre, par les arrivistes forcenés, par les carriéristes voraces, par les esclaves de l’argent, par les esclaves du pouvoir, par les valets de ces esclaves, par les corrompus, les énarques, et tous les encravatés de l’oligarchie en place !

Y’en a marre de se laisser bouffer la couenne sur le dos par ceux qui ont les moyens de se payer des lobbyistes !

Y’en a marre d’être dirigés par des serfs !

Y’en a marre des bouffons !

Et puis y’en a marre des victimes qui se taisent :
sylviculteurs, réveillez-vous, bon sang !

Y’en a marre !

Le bois-énergie, c’est un leurre, et vous voulez que, en plus, on arrache nos souches pour vous approvisionner en biomasse ! Vous voulez qu’on sacrifie nos sols et nos paysages pour votre cupidité. Vous voudrez bientôt qu’on vous abandonne nos rémanents, nos rameaux, nos aiguilles, et puis nos chemises !

Votre satané bois-énergie est une entourloupe encouragée par les responsables forestiers, économiques, administratifs et politiques.

Votre fumeux bois-énergie est une escroquerie.

D’accord, je reprends mon calme et je m’explique.

Tout ce que dit Philippe Leturcq n’est que du bon sens, appuyé sur des chiffres incontestables, mais je reconnais que l’oreille des forestiers aurait pu aisément fourcher en suivant son exposé. Une deuxième écoute aurait peut-être été utile pour bien saisir les conséquences de son propos. Sa démonstration reste cependant sans faille, et c’est à nous-autres, forestiers, de tirer le meilleur parti du constat qu’il établit.

Son argumentaire revient à combattre, à partir de faits tout simples, l’espèce de politique à la petite semaine qu’on cherche à imposer à la forêt : on cherche à nous embringuer vers des objectifs de production à court terme de bois minables, peu rémunérateurs, et immédiatement voués au déchiquetage (à grand renfort de fuel) puis au brûlage. Le destin du bois sera ainsi court-circuité pour n’aboutir qu’à une vulgaire biomasse sans nom, ce qui enrichira une poignée de groupes industriels et de financiers sans scrupules, mais laissera sur le carreau pas mal de sylviculteurs crédules et laissera les citoyens dans l’illusion d’un retour à la moralité.

Cette pression contre-nature de la finance sur la forêt en est aujourd’hui à réclamer qu’on arrache les souches pour les jeter dans les chaudières de co-génération subventionnées par le contribuable. Le résultat ne peut aboutir qu’à ruiner nos sols forestiers et à en réduire la précieuse micro-faune, sans pour autant enrichir les propriétaires. C’est une honte ! Non, je me re-calme…

Je considère donc le constat de Philippe Leturcq comme un simple point de départ pour renforcer les positions que je défends depuis longtemps, celles qui sont préconisées par Pro Silva. Il faut en effet inciter les forestiers à s’engager vers la production de gros bois de haute qualité : seuls ces derniers ont la capacité à être mis en œuvre à long terme. Une charpente en bois massif emprisonne le carbone pendant des siècles ! Ce n’est qu’en toute fin de vie, au bout de 200 ou 300 ans, voire bien plus, que le bois de cette charpente nous rendra un dernier service en retournant à la nature comme bois de feu.

4 thoughts on “Le fumeux bois-énergie – 2

  1. Message personnel reçu aujourd’hui :

    Je comprends parfaitement votre colère et je la partage… je suis révolté comme vous de ce qui ce passe en Aquitaine et c’est bien que cela soit dénoncé par votre site : cela permet d’avoir un autre son de cloche.

    Merci de votre intégrité.

    Signé : un anonyme (encore une personne connue qui ne peut pas s’exprimer ouvertement !). J.H.

  2. bonjour, vous y allez un peu fort quoi que je sois pour de nombreux points de votre avis. c’est ma réaction à chaud car je n’ai encore lu l’article ce que je m’empresse de faire maintenant !
    cdlt

  3. Pingback: Twitted by fxbodin

Laisser un commentaire