Pro Silva - Bulletin d'adhésion 2016 - Vignette

Comme chacun sait,

Pro Silva ne laisse pas les forestiers indifférents :

il y a les POUR et les CONTRE.

 

 –

 –

Parmi les POUR, mon petit doigt m’a dit que certains ne seraient pas à jour de leur cotisation…

suivez mon regard !

C’est dommage de ne pas profiter de la réduction d’impôt de 66 %

qu’entraîne la reconnaissance d’utilité publique.

Par exemple : si vous versez 135 € de cotisation, c’est 90 € de crédit d’impôt qui vous seront reversés,

et ça permet à Pro Silva de se sentir un chouya plus indépendante.

Or croyez-moi, l’indépendance, elle est dure à gagner.

On a besoin d’aide, de forces, de bras, de compétences, de dévouement, de bénévoles, de neurones…

… et de tunes !

Téléchargez donc le joli petit bulletin d’adhésion tout ce qu’il y a de plus mignon,

hyper-gentil et presque indolore

que vous trouverez au bas de cette page.

C’est un ordre ! Exécution !

 –

 –

Quant à ceux qui sont CONTRE, on ne va pas les convertir de force.

Voici au contraire quelques arguments qui leur permettront de camper confortablement

sur leurs positions et leur éviteront l’erreur fatale d’adhérer :

  • adhérer à Pro Silva, ce serait se mettre au ban de la filière forestière ;
  • verser une cotisation à Pro Silva, ce serait consolider sa vile trésorerie ;
  • ce serait renforcer sa liberté d’expression malveillante ;
  • ce serait l’aider à mettre en œuvre ses idées malsaines, et à accroître son influence crypto-satanique ;
  • alors nos belles plantations, promises à devenir de rutilantes palettes ou même une douce et hygiénique pâte à papier, risqueraient de se transformer peu à peu en immondes forêts pleines de grands arbres d’essences variées, tout juste bons à faire de la charpente, des maisons en bois, des meubles, voire – Dieu nous en garde ! – peut-être même du tranchage ;
  • ce serait prendre le risque – horreur absolue ! – que les forestiers en arrivent à tirer de vrais revenus de leurs métiers, que la forêt devienne rémunératrice pour les sylviculteurs, pour les bûcherons, pour les débardeurs, pour les scieurs, pour les charpentiers, pour les ébénistes… ;
  • ce serait aussi accepter lâchement que Pro Silva puisse mener ses programmes de formation qui endoctrinent les forestiers, depuis leur initiation jusqu’à leur perfectionnement : formations au martelage, aux outils de suivi, à l’analyse des peuplements, aux travaux sylvicoles… ;
  • ce serait enfin encourager de nouveaux partenaires à rejoindre Pro Silva et à se fourvoyer dans une terrible impasse : le Ministère de l’Agriculture a déjà sombré, le Ministère de l’Écologie aussi… il est temps d’arrêter ce fléau !

Vous tous, fier peuple des CONTRE, résistez !

Empêchez Pro Silva de conquérir de nouveaux adeptes, de coloniser l’esprit de forestiers fragiles,

d’envahir les pensées de pauvres sylviculteurs désemparés !

Cette secte occupe déjà toute l’Europe, mais il n’est pas trop tard pour stopper son élan.

N’oublions jamais que Pro Silva se soumet avec complaisance à des lois antiques

qui auraient dû être abolies depuis longtemps :

des lois aussi archaïques que le fonctionnement des écosystèmes,

la biologie végétale, les équilibres naturels, la diversité des milieux !…

Barrez la route à Pro Silva ! Pas un sou pour Pro Silva !

 

 –

D’avance merci !

Bulletin d’adhésion ci-dessous :

Pro Silva - Bulletin d'adhésion 2016 - Vignette