Klaus - 7 ans après - Vignette 2

6 janvier 2016

Avis à la population :

Le Parc Naturel remettra le couvert le 23 janvier.

Il servira les plats à ses invités habituels,

les Compères de l’an dernier, ses amis de toujours, notables de la Haute :

le Loup, le Renard, l’Ours et le Sanglier.

Cette Élite choisie débattra entre-soi de sujets supérieurs, parmi lesquels ci :

« Les nouveaux mode de gestion forestier ».

Klaus - 7 ans après - Vignette 1Chacun appréciera cette intrusion du pluriel en début d’annonce,

aussitôt remis aux ordres par un singulier autoritaire et vigilant !

Malgré ce beau lapsus, un débat est quand même prévu à la fin de chacune des interventions.

Un débat ?…

Si si, un débat ! C’est écrit donc c’est vrai !

Comme ils sont tous d’accord entre-eux, nos Compères,

leur « débat » promet d’être animé.

Pourvu au moins qu’il n’y ait pas de blessés…

Klaus - 7 ans après - Vignette 2

Est-ce que seront abordées les véritables solutions alternatives ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce que seront encouragées les sylvicultures respectueuses des milieux ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’on évoquera la conservation des écosystèmes ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’on parlera du maintien de la fertilité des sols ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’on nous expliquera comment faire pour conserver le maximum de carbone dans le sol ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce que les techniques de reboisement par semis naturels seront présentées ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’il sera question de la stabilité des forêts face aux tempêtes ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’on nous dira comment adapter les arbres aux changements climatiques ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce qu’on se penchera sur la production de bois de qualité ? MAIS OUI, bien entendu !

Est-ce qu’il y aura une pensée pour les artisans du bois, les scieurs, les charpentiers, les menuisiers, les ébénistes ? OUI OUI, bien sûr !

Est-ce que la forêt sera envisagée sous l’angle du paysage et du cadre de vie ? OUI OUI, c’est évident !

Et sous l’angle des habitats, de la diversité de la faune, de la richesse de la flore… ? MAIS OUI QUOI, bon sang, puisqu’on vous le dit !

Oui oui, bien sûr : soyons sans crainte

et comptons sur nos lascars pour régler tous ces sujets,

enfin pour les régler… à leur façon !

Merci qui ?…

Merci le Parc, bien sûr !

Ce jour-là, braves gens, allons plutôt à la pêche !

25 janvier 2015

Compte-rendu de la grand-messe pieuse, organisée par le Parc Naturel, qui s’est tenue le 24 janvier 2015 à Sabres :

Les compères ont passé la matinée à se congratuler mutuellement, dans le confort de leur entre-soi, devant un auditoire clairsemé de passionnés à moitié endormis.

Le Loup : « Je tiens à remercier le Renard pour tout ce qu’il a fait, pour son aide déterminante dans ce moment difficile qu’a été la tempête Klaus et patati-et-patata… ! »

Le Renard : « Eh bien moi je tiens à te remercier, le Loup, et je crois qu’il ne faut pas oublier l’engagement de l’Ours qui ceci-et-cela-et-je-t’en-rajoute-une-couche-et-vas-y… ! »

L’Ours : « Merci à vous deux, mais l’action du Sanglier a été au cœur de notre stratégie !  C’est grâce à son courage, à son abnégation, à sa réactivité, que nous avons pu tatati-tatata… ! »

Le Sanglier : « C’est la participation de chacun, c’est notre action commune, notre solidarité, qui a permis de surmonter cette tempête. Merci, et BRAVO À NOUS taratati-taratata… ! »

Pause-café-pipi-turlututu.

Reprise des « échanges » :

L’animateur : « Et alors maintenant, chers amis, comment voyez-vous l’avenir de la filière-forêt-bois ? »

Le Loup, le Renard, l’Ours et le Sanglier, ensemble : « Eh bien, c’est très simple : on fait comme avant MAIS EN BIEN PIRE ! Maintenant on accélère à fond ! On va planter des pins, que des pins, de plus en plus de pins, on va les couper de plus en plus jeunes afin de passer juste juste entre deux tempêtes, les tracteurs vont tourner plein pot, on va complètement retourner la terre, et ça permettra d’en planter de plus en plus et de plus en plus vite et de faire de plus en plus de fric : comme vous le constatez, nous nous soucions d’abord et avant tout de l’humain. »

L’animateur : « Eh bé alors ça c’est malin ! Bravo à vous tous pour cette merveilleuse adaptation aux difficiles contraintes climatiques et économiques ! Cette passionnante table-ronde est maintenant terminée, passons aux choses sérieuses ! »

Interdiction de poser des questions !

L’auditoire n’a pas eu droit à la parole :

que les hurluberlus, les nostalgiques, les illusionnistes, les utopistes, les faux-prophètes,

et les petits oiseaux aillent poser ailleurs leurs sales questions !

Il était bien plus urgent de passer directement aux petits-fours gascons.

Pause petits-fours-turlututu.

Les compères 4

 

 

19 décembre 2014

Qui revoici ? Qui revoilà ?

Qui trouve-t-on au programme ?… Devinez…

Toujours les mêmes bien sûr :

le loup, le renard, l’ours, le sanglier…

tous d’accord pour en croquer.

Tempête Klaus 6 ans après - Vignette

Au moins avons-nous la satisfaction, au vu de la liste des intervenants,

de connaître d’avance la conclusion de cette prétendue table ronde :

« Le mur approche : on accélère ! »

Épargnons-nous donc la corvée d’aller grignoter leurs petits-fours gascons

en avalant des politesses trop cuites et des couleuvres narquoises !

Plus sérieusement, la liste des intervenants est stupéfiante

de la part d’un organisme tel que

le Parc Naturel…

… ou plutôt, elle est révélatrice d’un évident parti-pris :

le parti de ne soutenir qu’une seule voie en matière forestière,

la monoculture intensive.

Relire un sujet analogue : Ouragan - n101362 - Vignette

Quoi ?

Qui a parlé d’alternative ?

Laisser un commentaire