g102661

8 mars 2018

LANGUE DE BOIS – Exemple n° 2

Vous ne le saviez peut-être pas :

« Les entretiens, ça ne met jamais le sol à nu,
promis, au grand JAMAIS ! »

Tonnerre d’applaudissements.
Nous voilà donc rassurés,
bravo et merci !

La preuve par l’image :

g103815

g103816

g103820

g103821

g103822

g103823

g103824

g103825

g103829

g103831

g103832

g103833

g103836

g103837

g103838

Allez, encore quelques autres :

g102660

g102662

g102665

g102663

g102667

g102671

« Dans la forêt landaise, on soigne la pinède, on bichonne nos arbres, et nos bois, et nos pins, on pomponne, on câline, on dorlote chacun. Voyez comme on est doux avecque chaque brin ! À l’heure des entretiens, c’est le rouleau landais qu’on passe et qu’on repasse afin de les aider à sortir du fourré, à grandir, à pousser. Eh oui, chez nous, les pins, voyez-vous, c’est sacré ! »

Tel est donc le discours des messieurs de Bordeaux parlant des plantations qu’on voit de par la lande. Voyez comme il est beau, touchez comme il est doux ! Il est pur, il est tendre, c’est un agneau de lait… mais sa parole est fausse et sa langue fourchue. Qu’en est-il donc vraiment, de vrai, sans entourloupe ? Pour le savoir, c’est simple : ouvrez juste les yeux quand vous passez chez nous !

Laisser un commentaire